Bienvenue !

Avantages pour les cotisants de l'association

L'APSE propose des avantages spécifiques pour les adhérents à jour de leur cotisation : annuaire, réduction pour les conférences, évènements spéciaux...

Pour renouveler votre soutien à l'association adhérer en ligne

Accès réservé

Cette nouvelle section du site sera bientôt disponible, merci de revenir prochainement !

Pas encore membre APSE ?

Vous pouvez adhérer à l'association en quelques clics grâce à notre espace d'adhésion en ligne


Conférence-débat - Le travail invisible


Jeudi 22 mai 2014

18h - 20h

Faculté de théologie protestante de Paris

83 boulevard Arago
75014 Paris


Le travail invisible


Autour du livre de Pierre-Yves Gomez « Le travail invisible – Enquête sur une disparition », paru chez François Bourin éditeur (2013)
 

Travail invisible



Intervenant :
Pierre-Yves Gomez, économiste et docteur en gestion.

Il enseigne la stratégie et la gouvernance d’entreprise ainsi que la place de l’entreprise dans la société et la responsabilité économique et politique des dirigeants.

Dans son ouvrage, « Le travail invisible », il commence par analyser la financiarisation de l’économie qui s’est opérée depuis les années 1970, d’abord aux Etats-Unis puis dans le monde entier, mettant en exergue les mécanismes et « décisions obscures » qui l’ont rendue possible.

A la manière d’un thriller, il décrypte ensuite les enchainements implacables qui ont conduit à la financiarisation non seulement des entreprises, mais également du travail lui-même.

Qu’est-ce que la financiarisation ? Un subtil renversement entre la fin et les moyens. « Il y a financiarisation lorsque la finance n’est plus une ressource pour réaliser les objectifs économiques, mais devient l’objectif lui-même ». Simple nuance, mais qui est essentielle pour saisir la manière dont s’est fondé le pouvoir de la finance abstraite et dont s’est créée une oligarchie financière qui impose désormais sa loi.

Des « bureaucraties de verre » dirigent désormais les organisations, véritables courroies de transmission de cette oligarchie, soutenues à la fois par une normalisation comptable et financière et par la mise en œuvre d’outils de gestion, de systèmes d’information et de contrôle. En réduisant le monde à des chiffres et des équations financières, celles-ci finissent par faire écran à la réalité et à déréaliser l’organisation.

Dans ce même mouvement, on ne cherche plus à repérer la contribution du travail, mais «on assimile le travail à sa contribution au profit », à sa valeur objective, quantifiable. Faisant abstraction de la réalité matérielle du travail, ignorant ses autres dimensions - subjective et collective -, on finit par rendre le travail réel invisible.

Selon Pierre-Yves Gomez, « la crise actuelle est largement due à cette abstraction des organisations », lesquelles produisent des résultats certes « cohérents entre eux », mais largement « décorrélés du travail et donc de la création de valeur réelle ».

En acteur de l’espace public, il ne s’arrête pas à ce noir constat, mais propose un véritable projet de société : remettre le travail vivant au centre de la société. Car si le travail humain est l’élément moteur de l’activité en entreprise, « il l’est également de la vie en société ».

Pour l’auteur, il faut revenir à l’essentiel, que l’économie financiarisée a voulu ignorer : le travail humain est la source de la création de la valeur économique. Reparler du travail en termes positifs, et non pas uniquement pour dénoncer les « souffrances » qu’il génère ou ses « mauvaises conditions » ». Reconnaitre les différentes dimensions du travail et savoir les valoriser. Choisir des décideurs qui connaissent le contenu du travail et des gestionnaires qui savent l’analyser et le valoriser. Telles sont les premières pistes qu’il avance et qui feront certainement l’objet d’un riche débat et d’échanges animés...

Animation : Claire Perrier, APSE

Entrée :

  • Membres de l'APSE : gratuit
  • Chômeurs et étudiants (- 26 ans) : 10 €
  • Non membres : 20 €

Le programme 2014-2015 des conférences-débats de l’APSE :

 L’APSE vous invite pour l’année universitaire 2014-2015 à un voyage qui se veut un décodage du « brouillage ambiant » à la lumière de la sociologie dans plusieurs domaines. Nous vous invitons ainsi : à sortir des idées reçues sur les questions tournant autour de « genre et organisations », de « lire le social au singulier » et de « comprendre les ressorts de la fascination gestionnaire». Suivez-nous…

Télécharger le programme

 



Association des Professionnels en Sociologie de l'Entreprise

L’APSE est une association atypique réunissant sociologues praticiens, chercheurs et professionnels partageant une même conviction : mieux comprendre les situations de travail permet de les transformer.

L’APSE propose un espace singulier à travers :

  • des rencontres et des débats sur les apports de la sociologie dans les univers de travail
  • l’animation d'un réseau de praticiens de la sociologie
  • un centre de ressources autour de la sociologie de l'entreprise

Adhérer en ligne

 

Sociologies Pratiques

 

Adhérer à l'APSE ?